Une vision plus ouverte de l’Asie

Une compréhension plus profonde des défis mondiaux

 

 

“L’accélération des changements technologiques a rendu notre culture plus fluide au moment même où le changement climatique remettait en question nos hypothèses de base sur le futur. La logistique comme la communication ou les supercalculateurs nous rapprochent les uns des autres beaucoup plus vite que nous ne sommes capables de tisser les relations humaines nécessaires à une société partagée universelle, particulièrement en Asie.
Nous voici chargés d’une mission qui ne se présente que tous les six cent ans: créer de nouvelles institutions pour le futur de l’humanité.”

 

Emanuel Pastreich, Ph.D.
Directeur du Asia Institute

 

A propos

Fondé en 2007, l’Asia Institute est le premier think tank réellement pan-Asiatique consacré à un débat sincère sur l’intégration économique, technologique et sociale en Asie, sur l’impact de la technologie sur la société et l’environnement, et sur les nouvelles stratégies pour s’assurer de la mise en place des réseaux humains nécessaires à cette intégration.

 

Ce que nous faisons

 

L’Asia Institute est un organisme de recherche traitant des problèmes de ce monde avec un focus sur l’Asie. Basé à Séoul, l’Asia Institute met en relation d’éminents intellectuels, instituts de recherche et entreprises pour débattre de solutions innovantes aux questions les plus pressantes de notre époque.

Premier think tank réellement pan-asiatique à aborder les sujets universels en mettant l’accent sur l’Asie, l’Asia Institute s’engage à présenter une perspective équilibrée prenant en compte les  préoccupations de l’ensemble de la région.

L’Asia Institute fournit un espace impartial au sein duquel peuvent se mener des discussions substantielles sur les tendances actuelles en matière de technologie, de relations internationales, d’économie et d’environnement.

 

Former des alliances pour faciliter la coopération

Répondre aux défis de notre époque

Rapprocher des individus

Aller au-delà des frontières nationales

Convier les parties prenantes à tous les niveaux

 

Un focus sur l’Environnement

 

L’Asia Institute a lancé 3E, un programme centré au carrefour de l’Ecologie, de l’Energie, et de l’Economie pour formuler une réponse pertinente à la crise environnementale. 3E a été lancé en relation avec le 3E Forum du pôle de recherche de Tsukuba afin de rapprocher des experts en politiques environnementales avec des décideurs politiques en Corée, au Japon, en Chine, et aux Etats Unis.

Par ailleurs, l’Asia Institute a co-fondé avec le KAIST le Daejeon Environment Forum, un groupe soutenu par la mairie de Daejeon et rapprochant des chercheurs du pôle de recherche de Daedeok, des législateurs et des environnementalistes pour discuter des applications locales et internationales des technologies de l’environnement.

Dans le cadre d’une visite à Washington D.C., Emanuel Pastreich, le Directeur de l’Asia Institute et Yang Jiwon, le Vice Président du KAIST, ont effectué une présentation au Center for Strategic and International Studies. L’Asia Institute a également soumis un projet d’alliance d’écocités largement diffusé en plusieurs langues. Une proposition faite par Emanuel Pastreich et John Feller pour reconstruire la ville de Wenchuan en un modèle de ville durable après les profonds dégats causés par le tremblement de terre de 2008 a été traduit en Chinois et publié par China News.

 

Nos réalisations

L’Asia Institute a organisé de nombreuses conférences, produit des rapports relatifs aux évolutions technologiques et sociétales pour cinq instituts de recherche en Corée, et facilité la collaboration internationale sur des sujets clef.

2007 – Nous avons lancé l’Asia Institute en 2007 parce que nous estimions que même si l’Asie réussissait une spectaculaire et rapide intégration, portée par la croissance des échanges commerciaux et financiers et le développement des technologies de l’information, les opportunités restent trop rares pour les parties prenantes de la société pour se retrouver et pour discuter ensemble des impacts à long terme du changement.

2008 – Nous avons organisé la réunion de Daejeon de la Limited Nuclear Weapons Free Zone for Northeast Asia (12eme réunion plénière de la LNWFZ-NEA), l’aboutissement d’une démarche d’ensemble visant à rendre l’Extrême Orient plus sûr. L’événement a réuni des chercheurs, des ambassadeurs et des généraux du monde entier pour une franche discussion sur une proposition concrète et actionnable afin de limiter les armes nucléaires dans la région. Parmi les participants figurait Robert Gallucci, ancien Assistant au Secretariat d’Etat des Etats Unis pour les Affaires Politiques et Militaires.

2010 – Nous avons lancé en juillet 2010 notre Convergence Technology Program pour répondre à une demande de la Korea Industry Convergence Association. Emanuel Pastreich a été nommé conseiller de la KICA en octobre 2010 et en décembre de la même année, nous avons lancé le Global Convergence Forum en partenariat avec le Korea Research Institute for Standards and Science.

2012 – Nous avons engagé un projet de collaboration internationale sur la convergence technologique avec les Advanced Institutes of Convergence Technology de l’Université Nationale de Séoul, qui travaillent en étroite collaboration avec le Massachusetts Institute of Technology, l’Université de Yale, et l’Université d’Illinois à Urbana-Champaign. L’Asia Institute a également travaillé en étroite collaboration avec l’Institut RIKEN (Japon), en particulier avec ses bureaux de Séoul.

 

Emanuel Pastreich, PhD

Directeur

 

Emanuel Pastreich poursuit son oeuvre d’expert en culture asiatique traditionnelle, tout en s’engageant dans un vaste dialogue avec toutes les parties prenantes au carrefour de l’écologie, des changements technologiques, et des relations internationales. Professeur au Humanitas College de l’Université Kyung Hee à Séoul, il écrit régulièrement à propos de la société coréenne contemporaine dans les media ainsi que dans son blog circleandsquares:asia, et à propos de la littérature pré-moderne ou de l’histoire intellectuelle de l’Asie de l’Est.

Co-Directeur du Global Convergence Forum, Pastreich est un membre fondateur de la Korea Industry Convergence Association, une coalition d’instituts de recherches privés et gouvernementaux qui explore toutes les potentialités de la convergence technologique dans le monde.

Pastreich a auparavant servi en tant que conseiller à l’international pour la ville de Daejeon, et que conseiller auprès du gouverneur de la province de Chungnam. Pastreich a dirigé le think tank KORUS House de 2005 à 2007, qu’il a fondé, au sein de l’Ambassade de Corée à Washington. Il a également été rédateur en chef de la revue en ligne officielle de “Dynamic Korea” (Korean Overseas Information Service 2005-2007). Pastreich a commencé sa carrière en tant qu’assistant Professeur de Littérature Japonaise à l’Université d’Illinois (1998-2004), et il a enseigné à l’Université George Washington ainsi qu’au Korean Institute of Foreign Affairs and National Security.

Emanuel Pastreich est l’auteur de deux ouvrages en Anglais: “The Novels of Park Jiwon: Translation of Overlook Worlds”, et “The Observable Mundane: Vernacular Chinese and the Emergence of a Discourse on Popular Narrative in Edo Japan” (tous deux publiés par Seoul National University Press). Il a également publié un livre en Coréen: “Notes d’un Robinson Crusoe en Corée: La vie est une question de direction, pas de vitese” (Nomad Books).

 

Associés

M. Markku Heiskanen

Ambassadeur de Finlande à Tokyo et Séoul à partir de 1976, Markky Heiskanen figure depuis cette période parmi les principaux architectes de la politique finlandaise en Asie. En 1975, il a fait partie de la délégation finlandaie à la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (CSCE). Sa carrière de chercheur expert en Asie du Nord Est a commencé en 1985, lorsqu’il reçut le Professional Fellowship Grantee de la part de la Japan Foundation. Initialement centrées sur les politiques de sécurité, ses recherches couvrent également la logistique, et en particulier le développement du système ferroviaire eurasien de l’Océan Atlantique jusqu’à la Corée du Sud. En 2002, en tant que Président de la Finland-Northeast Asia Trade Association, il a initié et présidé un Symposium sur les réseaux ferroviaires eurasiens à Helsinki.

 

 


Leave a Comment